Stratégie Régionale de l’Innovation : une vision durable pour des entreprises compétitives

region-logoBooster la compétitivité et l’attractivité du territoire par la recherche et l’innovation, telles sont les ambitions de la Région Martinique. La Stratégie Régionale de l’Innovation (SRI) est un outil de référence, un outil de structuration du soutien public à l’innovation. Elisabeth LANDI, la présidente de la Commission Enseignement Supérieur, Innovation et Recherche du Conseil Régional nous en dit plus…

 

Outil de structuration du soutien public à l’innovation visant à accroître la compétitivité des entreprises, la SRI a été élaborée par un Comité composé de nombreux partenaires et institutionnels dont le Conseil Régional, la Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie de Martinique (DRRT), la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE), TECHNOPOLE MARTINIQUE, l’Association Martiniquaise pour la Promotion de l’Industrie (AMPI) ….
 
La Stratégie Régionale de l’Innovation de la Martinique identifie aujourd’hui au moins sept pôles de recherche sur les thématiques suivantes : santé, mer, agro-ressources, énergies, génie civil, risques, biôpole.

 

Démarche conduite à la demande de la Commission européenne dans l’ensemble des régions françaises, devant mettre en œuvre la programmation 2007 – 2013 des fonds structurels, la SRI est fondée sur un travail collaboratif entre l’État, les collectivités, l’Europe et les autres partenaires qualifiés.

 

La démarche consiste à établir un diagnostic sur le système régional d’innovation, à élaborer la stratégie puis les orientations. Ainsi, trois axes majeurs de soutien à l’innovation ont été proposés : le développement de « clusters » sur la base de partenariats recherche-entreprises, la mise en place d’une boîte à outils de l’innovation, enfin, le soutien et la diffusion d’une approche et d’une culture pragmatique de l’innovation. Un partenariat avec l’Université Antilles Guyane permettra de proposer des formations améliorant les conditions d’émergence et de conduite de l’innovation.

 

Dans nos pays, il faut développer l’esprit de l’innovation

 

L’innovation ne se limite pas à la technologie. Elle touche le domaine social, le management des entreprises, les modes de production…Elle suppose surtout une capacité à s’adapter aux marchés, à la mondialisation, aux handicaps structurels… La conjoncture impose aux entreprises locales de développer de nouvelles technologies, de créer de nouveaux produits, d’employer de nouveaux procédés ou d’intégrer de nouvelles organisations.
En ce sens, la grappe d’entreprises du secteur de l’agro transformation, inov@gro.mq, est emblématique de cette démarche, elle a bénéficié de l’expertise du PARM (Pôle agroalimentaire régional de Martinique) pour sa constitution.
Mais « dans nos pays, il faut développer l’esprit de l’innovation », affirme Élisabeth LANDI. Pour elle, le véritable défi relève de la promotion et de la valorisation de la culture d’innovation auprès des chefs d’entreprise et des porteurs de projet. L’innovation se doit d’offrir un remède à l’isolement des régions ultra périphériques en favorisant leur connexion aux grandes zones de développement économique. En effet, les mutations imposées par le contexte international imposent de produire mieux en innovant.

 

enrapport

Dire d’Innovateur de :

SRI-LogoÉlisabeth LANDI
Présidente de la Commission Enseignement Supérieur, Innovation et Recherche du Conseil Régional de la Martinique