Agroalimentaire : le Marketing qui fait la différence !

Comment valoriser une Innovation agroalimentaire en temps de crise, sur un marché hyperconcurrentiel et de faible taille ? Quels messages pertinents adresser aux consommateurs et mettre sur les packagings, quels outils marketing utiliser pour être efficace ?
C’est le thème qu’a abordé Béatrice de Reynal, directrice du cabinet NutriMarketing, lors du séminaire sur « le Marketing des innovations agroalimentaires », organisé par Technopole Martinique et INOVAGRO le 19 juin 2014.
L’objectif : sensibiliser des acteurs de l’agro-transformation aux méthodes marketing pour valoriser le caractère innovant de leurs produits.

 

B.-de-REYNALLes 23 participants ont été conditionnés pour réussir.
Naturalité, santé, bien-être, plaisir, développement durable, recherche de sens, praticité, provenance et authenticité…sont autant de tendances de consommation décryptées par Béatrice de Reynal, par ailleurs docteur en nutrition. Ils doivent désormais composer avec ces éléments pour construire un mix marketing adapté et ainsi éviter le flop lors d’un lancement de produit.

 

Selon cette spécialiste du marketing dans l’agroalimentaire, le produit idéal est la résultante de trois « ingrédients » nobles : le savoir, le marketing et la réglementation. La « recette miracle » pour demeurer une PME proactive et réactive? Développer des innovations qui doivent également passer par le management d’une équipe hétérogène.

 

En matière d’innovation, une nouvelle idée ou un nouveau produit doit démontrer qu’il répond positivement à la question : « mon innovation apporte-t-elle un bénéfice au consommateur, à l’utilisateur ou au distributeur ? ».

 

Aussi toute PME qui conduit un projet d’innovation doit :
 

  1. avoir une connaissance fine de sa cible « consommateurs » et des prescripteurs, basée sur l’observation des modes de consommations et sur des études qualitatives ;
  2. miser sur la simplicité, en élevant progressivement le niveau de connaissance du consommateur à travers des messages clairs ;
  3. prendre en compte la sensibilité actuelle des consommateurs concernant les démarches éthiques portées par les entreprises.

Le marketing des innovations, à l’instar d’un met appétissant, ne doit jamais faire perdre de vue l’essentiel : le produit doit garantir la sécurité et être délicieux !
 


Il y a participé

Thierry Lauzéa, Co-gérant de l’entreprise Frères Lauzéa (Chocolaterie)
 
T.-LAUZEA« J’ai trouvé ce séminaire très constructif car souvent nous nous focalisons sur les aspects techniques et technologies pour fabriquer de bons et beaux produits sans avoir une analyse sur leur commercialisation et leur cible. Nous avons été sensibilisés aux grandes tendances actuelles de consommation alimentaire et aux méthodes d’approche à adopter compte tenu de la perception par nos cibles de nos innovations. Je ne manquerai pas de poursuivre le questionnement initié au sein de mon équipe afin de pérenniser notre développement. J’en retire que de suiveurs en Martinique, nous pouvons être des initiateurs ! ».